© 2005 - 2020 HEMMER Edmond Luxembourg
Ed Hemmer Luxembourg
Pour toute information, prière de me contacter par mail - Für zusätzliche Informationen, bitte mailen. heed@pt.lu
Projets CFL 856

CFL 856

Die Luxemburgische Museum Lok

la locomotive du Patrimoine Luxembourgeois

Die auf den Bildern zu sehende Diesellokomotive ist noch nicht im originalen Zustand. Es fehlen auf dem hinteren Aufbau die Heizung und der Schornstein, die noch in Arbeit sind. Auf dem Bild mit der CFL 904 kann man diesen Aufbau sehen. Wann die CFL 856 ganz fertig aufgebaut sein wird, konnte mir nicht bestätigt werden. Sobald der Umbau abgeschlossen ist, werden die Bilder der fertigen Lokomotive auf der Hp zu sehen sein. La locomotive sur cette photo n’est pas encore dans son état d’origine. Il manque la chaudière et le pare fumée sur le capot arrière. Sur la photo de la 904, on peu voir la finition. Une date pour la restauration complète de la CFL 386 reste à voir. Dès que la Locomotive sera restaurée complètement, des images complèteront le site.
Les locomotives des séries 850/900 des CFL Afin de pouvoir supprimer à moyen terme la traction vapeur, le Conseil d’Administration de la Société Nationale des Chemins de Fer Luxembourgeois (CFL) lancait le 29 octobre 1955 un appel d’offres pour l’acquisition de locomotives diesel d’une puissance entre 600 et 800 CV. C’était finalement la société Brissonneau et Lotz sise à Nantes qui remportait le marché pour la livraison de 8 locomotives de la série 850 et de 13 locomotives de la série 900. Ces machines furent livrées entre 1956 et 1959. Les machines de la série 850 étaient techniquement semblales aux locomotives de la série 040 DE 501-790 SNCF, futures BB 63500. Les locomotives livrées aux CFL différaient cependant en quelques points par rapport aux engins en service à la SNCF: Chauffage vapeur Vapor-Clarkson OK4616 pour les machines 855-858 et 901- 906 Vitesse limite plus élevée par rapport aux engins SNCF (105 km/h au lieu de 80km/h) Moteur diesel MGO plus puissant pour la série 900 (925 CV contre 825 CV pour la série 850) La raison pour l’équipement des locomotives avec un générateur de vapeur, ainsi que pour leur vitesse limite plus élevée, étatit notamment le fait que ces machines étaient destinées non seulement au service marchandises et manoeuvre, mais aussi leur utilisation pour la traction de trains de voyageurs nationaux et internationaux. Ainsi il a été possible de les voir, jusqu’en 1964, tracter des trains de voyageurs. A partir de cette période les machines étaient cantonnées au seul service marchandises et manoeuvres et leurs installations de chauffage vapeur furent démontées et installées dans une partie des locomotives du type 1800 nouvellement livrées. Pendant tout le reste de leur carrière les machines des 2 types restaient affectées au service de manouevre côté des locomotives AFB de la série 800) notamment dans les gares de triage de Luxembourg, Pétange et Bettembourg. Elles assuraient aussi la traction de trains de desserte notamment sur la ligne du nord. On pouvait aussi les observer sporadiquement en tête de trains spéciaux voyageurs à l’intention d’amateurs de chemins de fer.Le début des années 2000, marquait le déclin de ces 2 séries de machines et certaines locomotives étaient définitivement mises hors service à l’occasion de pannes mineures. Quelques machines présentant encore un bon état général, furent vendues à l’entreprise ferroviaire française RDT13, tandis que les machines subsistantes (à part la 856) furent ferraillées à Luxembourg et Pétange. Venons-en à la 856: Afin de pouvoir préserver pour les générations futures un exemplaire de chaque série des CFL, la 856 a été confiée en 2009 au Service des Sites et Monuments Nationaux. La restauration fut aussitôt commencée par des bénévoles et menée à bien en 2013. La machine est remisée aujourd’hui aux ateliers de Pétange et utilisée pour la manoeuvre d’engins en cours de restauration. Elle fait partie du patrimoine industriel luxembourgeois. 1/4/2016 Serge Pletgen
· · ·
Die Lok mit montierter Heizung Vue de l'arrière plan de la locomotive avec chaudière
Bestellung einer Museums Lokomotive CFL 856 Spur O Bei der Bestellung bitte den Namen, die Adresse, eine Telefon Nummer und eine Mailadresse angeben. Bei Produktionsbeginn wird zur Sicherung der Abnahme eine Anzahlung fällig. Die CFL 856 ist für ein 3 Schienen Gleis Spur O vorgesehen, Fahrspannung 20 V. Gleichstrom. Sie ist im gleichen Stil wie die Vorgänger Loks, die Nummern 851, 854, 858, 904, 907, 912 gebaut. Der Preis liegt bei etwa 600 €, hinzu kommen noch Versandkosten. Der Versand ist weltweit möglich. Nach Absprache ist auch eine Abholung am Stammtisch gegen Zahlung des restlichen Kaufpreises möglich. Bestellschluß ist Mittwoch der 31. 08.2016, es werden nur schriftliche Bestellungen angenommen. Die Bestellung ist bindend, die Anzahlung wird – bei Nichtabnahme - nicht zurückerstattet. Die Auslieferung ist für Ende 2016 Anfang 2017 vorgesehen, das genaue Datum wird mitgeteilt. Edmond Hemmer Mail: heed@pt.lu
Commande pour une locomotive CFL 856 du patrimoine luxembourgeois, écartement O Pour une commande, prière de fournir le nom, l’adresse, un no de téléphone, et une adresse mail si possible. Une avance sera demandée quand la machine entre en production. La CFL 856 est conçu pour le système 3 rails, courant 20V continue. Elle sera construite dans le même style que les versions précédentes, les nos 851, 854, 858,904. 907,912. Le prix estimé sera dans l’ordre de 600 € Les frais d’envoie seront à payer a part. Envoie dans le monde entier. Remise en main propre sur notre table des habitués est possible, 1 jeudi du mois. Clôture des commandes. Mercredi le 31. 08.2016 La commande sera alors définitive et l’avance payée non remboursable Livraison prévue fin 2016, début 2017. La date de la livraison sera confirmée personellement. Seulement des commandes par écrit seront acceptées
BLECHZUCH